Artémis Salandrel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Artémis Salandrel
Voleuse
Messages : 61
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 14
Localisation : France
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Artémis Salandrel
"Vivre ou mourir, c'est ton choix"
FICHE D'IDENTITE
♦♦ NOM ::  Salandrel
♦♦ PRÉNOM :: Artémis
♦♦ AGE : :14 ans environ (date de naissance inconnue)
♦♦ CLANS :: Arlana
♦♦ FONCTION::Voleuse
"QUI ES-TU ?"
♦♦ PRENOM ::
♦♦ PSEUDO :: Katsa
♦♦ AGE :: 13 ans
♦♦ OU TU AS CONNUS LE FOW ? :: Je pense ne pas me tromper en accusant Edwina
♦♦ DES COMMENTAIRES ? :: J'ai hate de rp avec vous. Le code du reglement est inscrit dans le code de la fiche.
♦♦ CODE :: turlututu
♦♦ AVATAR ::Nina Dobrev
CARACTERE
 « Bas-toi où meurt ! » Voilà ce qu’il faut comprendre de la vie du point de vie d’Artémis, dont l’existence s’apparente plus à de la survie qu’à autre chose. Étrangère à la fraternité, à la tendresse et à l’amour, la jeune fille s’est très vite retrouvée confrontée à la pitié, la compassion ou encore le mépris, ce que sa fierté n’a pas supporté. Loin d’elle la prière, les supplications et la mendicité. Elle valait mieux que ça et plus important encore, le savait. Indépendante et débrouillarde, il est rare qu’elle n’atteigne pas les objectifs - souvent élevés - qu’elle se fixe. Aucun risque ne serait assez gros pour la voir se défiler. Téméraire, courageuse, déterminée : voilà ce que beaucoup disent d’elle, mais, sans-doute réagit-on comme ça quand on n’a plus rien à perdre… Ou presque. Elle n’a besoin de personne pour lui dicter sa conduite, ni pour voler une miche de pain, une broche ou quelques pièces d’or. Mais, quand l’argenterie des nobles miroite devant ses yeux, elle n’hésite pas à faire appel aux gamins des rues ravis de pouvoir aider en échange d’une miche de pain ou, quand les bambins se révèlent trop inutiles, à soudoyer un garde à l’aide de quelques pièces d’or durement gagnées. Dans tous les cas, c’est elle qui mène la danse et peu peuvent se vanter de connaître ne serait-ce que son prénom ou la couleur de ses yeux. Si la jeune fille n’a pas trop de difficulté à manipuler les gamins des rues, illettrés comme elle, elle n’a pas encore eu affaire aux grands de ce monde, sans doute pour certains un peu moins crédules. Sa fierté, son orgueil qui lui ont tant apporté ne sont cependant pas ses meilleurs alliés. Elle a mis longtemps à se faire un nom, ou du moins à montrer sa supériorité sur les mendiants sans volonté qui traînent dans les rues, Artémis n’est pas encore prête à échanger sa place, ne serait-ce que pour quelques heures, avec un mendiant, quelle que soit la récompense. Elle ne porte pas le clergé ans son cœur, mais à l’instar de celui-ci, ne voit pas les magiciens d’un bon œil.


PHYSIQUE

Bien qu’elle mange à présent à sa faim, Artémis a gardé des séquelles du manque de nourriture qu’elle à subit pendant sa petite enfance qui la rendent assez maigre. De taille moyenne, la jeune fille, bien qu’issue des rues, se tient constamment droite et seule son teint allé peu la différencier des jeunes filles de la haute noblesse. S’il arrive que la chevelure brune d’Artémis tombe sur ses yeux, celle-ci est souvent rattachée en tresse à l’arrière de son crane quand la jeune fille n’entortille pas ses mèches pour former un chignon sophistiqué en prévision d’un banquet. Si vous n’apercevez pas de rapière à sa ceinture, sachez qu’elle a dissimulé quelques poignards parmi ses vêtements. Elle en a déjà fait usage, la preuve sur son bras droit, parcouru de part en part d’une fine cicatrice. Une tache de naissance parcourt également sa colonne vertébrale partant du milieu de son dos et se prolongeant jusqu’au fermoir de son médaillon de cuir dont elle ne se sépare jamais.
HISTOIRE
Tout commença quand un soir d’hiver, une servante déposa un nourrisson sur le pas d’une porte avant de retourner au château où sa maîtresse l’attendait. Il fut découvert quelques heures plus tard par l’une des résidentes de l’un des orphelinats d’Arlana. Plus chaudement vêtue que ne l’étaient la plupart des orphelins, la minuscule fillette portait un médaillon de cuir sur lequel on pouvait lire son prénom « Artémis ». Son nom, quant à lui, était inconnu et la matrone, quand on lui apporta l’enfant lui attribua celui de Salandrel en se retenant de lui arracher le collier de cuir, celui-ci bien que décoré n’ayant qu’une maigre valeur. Les premières années de sa vie, l’enfant s’accommoda aux heures de prières, aux faibles rations de nourriture et aux corvées épuisantes, qui constituaient la dure vie des orphelins. Cependant, en grandissant, son caractère se forgea et il ne resta bientôt plus qu’un souvenir de l’enfant silencieuse et docile qu’elle avait été. Après nombreuse brimade et privation, elle finit par s’enfuir, franchissant la porte de l’orphelinat qu’elle avait passé 9 ans plus tôt. Si voler la nourriture dans les cuisines de l’orphelinat était devenu plus qu’habituel pour Artémis, la ville était bien plus grande et plus dangereuse qu’elle ne l’aurait cru et les quelques pièces d’or qu’elle avait pu emporter disparurent bien vite. La fin de l’hiver approchait à grand pas, mais les températures étaient encore très froides. Refusant de s’abaisser à mendier où à prier, elle erra dans les rues pendant plusieurs jours chapardant de la nourriture un peu partout. Si la détermination de la fillette, bien que mise à rudes épreuves, tint bon, son corps, affaibli par la pénurie de nourriture, le manque de sommeil et subissant les assauts du vent, flanchât. Artémis perdit connaissance dans l’une des maisons abandonnées de la ville. Dans cette situation plus que précaire, elle aurait sans-doute succombé si elle n’avait pas été découverte par quelques voleurs amateurs qui usaient de cet endroit comme planque. Ces derniers rentrant d’une journée fructueuse, ne virent qu’en cette petite fille qui dormait un couteau à la main, qu’un gagne-pain supplémentaire et la réanimèrent avant de l’enrôler et de lui apprendre les ficelles du métier. Quatre ans passèrent et Artémis apporta au groupe bien plus que ne l’avaient espéré les parias qui l’avaient trouvé. Elle gagna de l’importance et finit par atteindre les hautes sphères du groupe. Peu connaissait le nom de celle qui suivait le maître partout et avec qui il élaborait ses plans, mais tous savaient qu’elle existait. La jeune fille allait au-devant de tous les risques, mais s’il arrivait qu’elle revienne les mains vides au bercail, elle y revenait à chaque fois. Était-elle chanceuse ou bien talentueuse ? Sans doute, un peu des deux, mais ces deux qualités lui firent malheureusement défaut quand elle en eu le plus besoin. Une fête somptueuse avait été organisée au château et Artémis était bien évidemment de la partie. Le plan établi était ingénieux, ambitieux, mais il laissait peu de marge de manœuvre en cas de contre-temps et la cohésion des meilleurs voleurs de la ville devait être parfaite. Pile ou face. C’est durant cette soirée que les dons de la jeune voleuse déguisée en courtisane lui firent défaut et que le rêve vira au cauchemar. Elle venait de pénétrer dans les appartements de l’une des hautes figures du château quand trois gardes avaient surgi derrière elle. Utilisant les différentes armes en sa possession, elle avait fini par s’enfuir, le bras droit en sang, emportant avec elle une partie de ce qu’elle était venue dérober. Le plus dur était passé, pensait-elle une fois rendues à l’endroit où elle devait rejoindre son brillant associé. Mais elle se trompait, car celui-ci ne revint jamais. Le plan avait échoué. Elle s’en était sorti, mais lui non. Il était sans doutes mort où prisonnier. Il n’aurait pas pu quitter le groupe : il avait trop à perdre et il n’aurait pas pu la quitter elle : leur lien était trop fort. Les efforts, les entreprises menées à deux, les échecs et les réussites vécus à deux, les heures passées à élaborer les plans… Leur lien s’était inévitablement renforcé : Artémis n’était pas un pion dans le jeu du jeune homme et les deux voleurs n’étaient pas non plus de simples associés. Non, celui qu’elle avait appelé Karl était devenu aussi important qu’un frère bien qu’elle n’en ait jamais eu. Dévastée, la jeune orpheline quitta la guilde dont elle était devenue le chef et elle retourna à ses débuts dans la ville quand elle se contentait d’arracher les bourses et de voler les marchands. Cette situation dura presque un an et aurait pu durer plus longtemps encore si quelqu’un ne l’avait pas convaincu à force de persuasion de tourner la page. Depuis les visites des palais font de nouveau partie de son quotidien même si désormais, elle agit seule ou presque. Sans l’aide de la guilde qui s’est rapidement décomposée après l’abandon de la jeune voleuse, et sans le soutien de son « frère »
Fyraliel


Dernière édition par Artémis Salandrel le Lun 25 Jan - 19:48, édité 5 fois
Edwina Kane
Maîtresse suprême
Messages : 53
Date d'inscription : 02/01/2016
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Artémis Salandrel
J'ai presque envie de  sauter de joie. Soit la bienvenue parmi nous. Merci pour l'inscription. N'hésite pas si tu as des questions, nous sommes là.

_________________
Gaelicia Merlina
Maîtresse suprême
Messages : 104
Date d'inscription : 03/01/2016
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Artémis Salandrel
Ton histoire est des plus complète ^^ J'ai hâte de voir la suite !

_________________
Artémis Salandrel
Voleuse
Messages : 61
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 14
Localisation : France
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Artémis Salandrel
Merci. J'espère avoir autant d'inspiration pour rp. Il est possible qu'il reste des fautes très flagrante mais je verrais ça demain et les photo ce sera aussi pour demain mais comme je me suis enfin décidée sur l'avatar ça devrais aller vite. Sinon je ne sais pas trop quoi mettre pour le clan et la fonction ?
Gaelicia Merlina
Maîtresse suprême
Messages : 104
Date d'inscription : 03/01/2016
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Artémis Salandrel
Pour le clan, c'est plutôt ton pays d'origine. ( va falloir que je change ça d'ailleurs ) et fonction, c'est un peu comme le métier.

_________________
Artémis Salandrel
Voleuse
Messages : 61
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 14
Localisation : France
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Artémis Salandrel
Voila. Je pense avoir (enfin) terminé ma fiche.
Gaelicia Merlina
Maîtresse suprême
Messages : 104
Date d'inscription : 03/01/2016
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Artémis Salandrel
Pour moi c'est parfait.
Il n'y a que ton avatar qu'il faudrait redimensionner. Si jamais tu n'y arrives pas, envoie moi l'image en MP, j'essayerai de te le faire ^^

_________________
Maître du Jeu
Maîtresse suprême
Messages : 94
Date d'inscription : 06/12/2015
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Artémis Salandrel
Fiche validée
http://milia.forumactif.be
Contenu sponsorisé
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Artémis Salandrel
Artémis Salandrel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Payement] Nouvelle bannière pour le soldat artésien .
» [En cours] Avatar et bannière pour un artésien.
» [Résolu] tezzeret ultimatum + équipement ?
» Souquez les artebuses!
» [Méta] de la faiblesse des Mestres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Decadent Kingdom :: I’m the hero of this story, I don’t need to be saved :: Présentations :: Fiches terminées-